© 2020 par Lauriane GERARDS-COTTIN. Tous droits réservés

655 chemin des Jallassières - 13510 Eguilles - 04 42 28 57 68

MEG cabinet membre communauté Mon expert en getion
Logiciel de paie
Expert-comptable Eguilles
Cabinet comptable Eguilles Aix
  • lgcexpertise

Impôt sur les sociétés, comment ça marche ?


L'impôt sur les sociétés est une taxe concentrée sur les bénéfices d'une entreprise. Quelle sont ses modalités ? Quel taux applicable ?

L'impôt sur les sociétés, qu'est-ce que c'est ?

L'impôt sur les entreprises (également appelé impôt sur les bénéfices) est une taxe prélevée sur le résultat annuel des entreprises. L'impôt sur les sociétés s’applique aux entreprises à partir d'un certain seuil de bénéfices. Son taux varie en fonction du type d’entreprise et de son niveau de résultat. L’impôt sur les sociétés fonctionne avec un système de tranches.

Qui est soumis à l'IS ?

L'impôt sur les sociétés concerne les entreprises exploitant en France, c'est-à-dire qui réalisent leur activité commerciale habituelle sur le territoire. Les bénéfices réalisés à l'étranger ne sont donc pas soumis à l'IS. Il existe deux types d'imposition à l'IS, l'imposition obligatoire et l'imposition optionnelle. La distinction entre ces 2 modes d'imposition est liée à la forme même de l'entreprise.

L'imposition à titre obligatoire

L'impôt sur les société est obligatoire dans 2 types de cas :

  • Les sociétés de capitaux et sociétés à exercice libéral sous certaines conditions : sociétés anonymes (SA), sociétés à responsabilité limitée (SARL), sociétés en commandite par actions (SCA), sociétés par actions simplifiées (SAS) et sociétés d'exercice libéral ;

  • certaines personnes morales en fonction de la nature de leurs activités : sociétés civiles ayant une activité industrielle ou commerciale, associations réalisant des opérations lucratives etc.

L'imposition à titre optionnel

L'imposition à l'IS est optionnel, c'est-à-dire facultatif pour les cas suivants :

  • Entrepreneurs en entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) ;

  • entreprises unipersonnelles à responsabilité limitée (EURL) ;

  • sociétés en nom collectif (SNC) ;

  • les sociétés en participation ;

  • les sociétés civiles spécialisées dans des activités industrielles ou commerciales ;

  • les sociétés créées de fait

Si vous êtes concernés par l'un des cas mentionnés ci-dessus et que vous souhaitez opter pour le régime de l'impôt sur les sociétés, ce choix sera définitif.

Quel taux pour votre entreprise ?

Pour les petites et moyennes entreprise (PME) dont le chiffre d'affaires est inférieur à 7,63 millions d'euros, un taux d'imposition réduit à 15% est appliqué sur les 38 120 premiers euros de bénéfices.

Par ailleurs, un taux d'imposition à 28 % des bénéfices pour l'ensemble des petites et moyennes entreprises (PME), jusqu’à 75 000 euros de bénéfice s'applique.

#Impôtsurlessociétés